Les fantômes du vieux pays

Nathan Hill, Gallimard - traduit de l'anglais (US)

Scènes d'ouverture: alors qu'il marche dans un parc de Chicago à la rencontre de ses potentiels électeurs, le gouverneur Packer est agressé à coups de cailloux par une dame d'âge mûr. Filmé puis retransmis sur tous les écrans de télévision, cet acte se transforme en buzz et la dame, Faye Andresen-Anderson, devient la célèbre "Calamity Packer".

De son côté, Samuel, professeur d'université à Chicago sans prétention, est trop absorbé par son jeu en ligne pour avoir entendu parler de la nouvelle. Pourtant, cette "Calamity Packer", c'est sa mère, qui l'a abandonné lorsqu'il avait onze ans.

 

L'auteur entreprend ensuite des allers-retours entre passé et présent, passant de l'été du premier émoi amoureux de Samuel et de la disparition de sa mère, puis aux recherches actuelles pour connaître celle-ci, se focalisant ensuite sur les années d'adolescence de Faye...

Autour de nos protagonistes gravite une panoplie de personnages que l'on découvre petit à petit, sans que l'on s'y perde: un joueur zélé, une étudiante égocentrique tricheuse, un policier revanchard, une jeune féministe libérée, etc.

Le tout compose un portrait peu reluisant des Etats-Unis des années soixante à aujourd'hui. Les progressistes, les conservateurs, les combats féministes, l'armée, le système universitaire, le machisme, les addictions, l'esprit de vengeance, la cupidité,... tout est là, dans ces 700 pages que l'on dévore, vraiment.

Un premier roman intelligent, captivant et absolument réjouissant!!!

Lu par Anne


Brandebourg

Julie Zeh chez Actes Sud - traduit de l'allemand

Un petit village perdu du Brandebourg, un parc éolien en projet, un homme mort dans un accident de voitures, un autre victime d'une agression, une fille manipulatrice, deux autres hommes qui se détestent, un suicidé dont la femme a disparu et une certaine Hilde qui a perdu ses chats !!! Brandebourg offre dans cette fresque villageoise du rire et de l'effroi et peut se définir comme un thriller rural qui renouvelle le roman du  terroir...

De la dynamite !!!

Lu par Solange


Mischling

Affinity K chez Actes Sud - traduit de l'anglais (US)

Pearl et Stasha ont douze ans et sont jumelles. Mais pour les nazis, ces deux jeunes filles ordinaires ont une particularité : ce sont des mischlinge, des sang-mêlé. A leur descente de wagon, lorsqu'elles sont transférées à Auschwitz, en 44, les soeurs sont immédiatement repérées par un garde. Ce dernier les conduit à un homme en blouse blanche, un homme attentionné, souriant, au regard amical. Il distribue des bonbons et demande à se faire appeler "oncle". Elles ne tarderont pas à découvrir que ce médecin est Josef Mengele et qu'il est un monstre capable des pires atrocités.

Vous pourrez compléter la lecture de Mischling par celle de La disparition de Josef Mengele (Grasset), dont vous pouvez lire la chronique dans l'onglet "Rentrée Francophone".

Lu par Solange


Je m'appelle Lucy Barton

Elizabeth Strout, Fayard - traduit de l'anglais (US)

Alors qu'elle est hospitalisée dans un hôpital new-yorkais, Lucy reçoit la visite de sa mère, qu'elle n'a plus vue depuis des années. Entre les phases de sommeil, Lucy profite de cette promiscuité avec elle pour la questionner et discuter. ensemble, elles évoquent les souvenirs passés: la pauvreté, les problèmes familiaux, les gens du village, .... Nous découvrons ainsi le parcours d'une femme, de l'enfance à l'âge adulte, et la relztion compliquée qui la lie à sa mère.

Ce roman est magnifique, dans son écriture (l'auteure a reçu le Prix Pulitzer pour Olive Kitteridge), son analyse psychologique des personnages, sa manière de nous faire prendre consciences des choses essentielles. Des passages que l'on souligne, et l'envie de recommander cette lecture. Lucy Barton est éblouissante.

Lu par Anne et Camille

Création SIP