L'indispensable Monsieur Jean-Pierre, chroniqueur mondain

Jean-Pierre L. Collignon au Murmure des soirs

Durant vingt ans, Monsieur Jean-Pierre a tenu chronique le samedi matin sur les ondes de la Première de la RTBF. Ce recueil présente une quarantaine de celles-ci. C'est léger, caustique, drôlatique, poétique, bref, en un mot : délicieux !!!

Lu par Pierre


Des hommes sans femmes

Haruki Murakami ches Belfond

Sept nouvelles ! Chacune raconte l'histoire d'un homme célibataire, divorcé ou veuf. Ces hommes se souviennent de ces femmes entrées dans leur vie... Solitude, rêve et mélancolie sont au rendez-vous...

Lu par Solange


Inhumaines

Philippe Claudel chez Stock

Il y a un sous-titre à ce recueil : roman comique - petite étude des moeurs contemporaines. Un Philippe Claudel inattendu nous livre une volée d'histoires courtes, reflets globuleux de notre société dans laquelle l'homme a été tant déshumanisé qu'il n'est plus qu'un objet et son corps rien de plus que l'apparence matérielle de cet objet. J'aurais bien entendu ces textes presque vitriolés dans la bouche d'un Desproges. Et quand je dis "textes", je devrais dire "farces" parce que, dans ce monde qui nous contraint, seule la farce peut faire surgir la vérité.

Nous fourbissons nos arguments pour défendre ce recueil dès sa parution...

Lu par Pierre


Trois histoires

J.M. Coetzee au Seuil

En vieillissant, il se fait de plus en plus pointilleux sur ce qui touche à la langue. Le relachement croissant au mépris du bon usage l'agace.

Une ferme dans le Karoo qui a troqué la culture des céréales contre la culture des touristes.

Et Robinson et son homme, Vendredi, qui paraît écrire mieux que lui alors qu'il lui a tout appris...

Trois textes magnifiques, empreints d'une nostalgie poignante, pour découvrir J.M. Coetzee, écrivain sud-africain et prix Nobel de littérature.

Lu par Pierre


Femmes de rêves, bananes et framboises

Simonetta Greggio, Flammarion

Nous sommes amoureux des romans de Simonetta Greggio depuis la parution de son premier roman en 2005 La douceur des hommes. Ce nouvel opus est un reccueil de nouvelles tantôt virevoltantes, tantôt poignantes, teintées d'humour, un peu cyniques parfois, mais qui déclinent sur tous les tons que, et c'est sur la bandeau du livre, "si on cesse de rêver, on meurt".

Je me suis régalé au point de lire toutes les nouvelles les unes à la suite des autres. Ce que je fais rarement lorsque j'entreprends la lecture d'un tel livre.

Et puis, attention, nous avons l'accord de principe de Simonetta Greggio pour un passage sur nos terres à l'automne prochain. Soyez attentifs !

Simonetta Greggio est aussi l'auteur des Nouveaux monstres, roman paru lors de la dernière rentrée littéraire de septembre et qui est déjà chroniqué sur notre site. Si vous ne l'avez pas encore lu, c'est le moment !


 

Création SIP